Bribes migratoires

Bribes migratoires c'est un livre illustré qui raconte l'histoire de Moldaves révant de quitter la Moldavie mais aussi des immigrants qui n'ont pas eu d'autres choix que de rester en Moldavie. 

 

Les liens pour en savoir plus: içi, içi 

La Bordurie, un état à part

Pour en savoir un peu plus sur la Transnitrie, voiçi quelques articles intéressants:

- Bilan sur le nouveau president de Transnitrie 

Feter la Paques orthodoxe en Transnistrie

Le printemps est maintenant bien installé en Moldavie, et c’est en cette belle journée du vendredi 13 avril que je me rends à Camenca pour célébrer la Pâques Orthodoxe dans la famille de ma colocataire. Camenca est un village se situant en Transnitrie à environs trois heures de « Marshuka » de la capitale, Chisinau. 

 

Arrivée dans ma nouvelle famille, les célébrations commencent autour d’un repas. Ce soir, c’est le typique « Bors », une soupe de bouillon de poulet, elle est accompagnée de « Pasca », c’est une brioche fourée de fromage qui remplace le pain durant toute la semaine sainte. En Moldavie, un repas s’accompagne toujours de vin maison, la spécialité de la famille est le vin rosée pétillant. 

 

Le samedi, toute la famille s’active à la préparation du reste de la célébration. Je suis invitée à colorer les œufs de Pâques. La tradition veut que les œufs soient colorés en rouge, afin de rappeler le sang qui s’était écoulé sur les œufs que Marie avait apportés à Jésus. Mais avec le temps, les Moldaves s’autorisent plus de fantaisie dans les couleurs. 

 

Pendant ce temps, les hommes de la famille préparent un feu à l’extérieur. Ce feu est une tradition, qui rappellerait les feux qu’allumaient les soldats gardant Jésus. Sur ce feu seront cuits des brochettes d’agneaux que nous dégusterons durant le repas.

 

Dans la nuit de samedi à dimanche, nous nous occupons en jouant à des jeux de société en famille. J’en profite pour améliorer mon roumain. A deux heures du matin, nous nous rendons à l’église du village pour assister à la fin des célébrations, qui ont commencé quatre heures auparavant. Etant donné que Camenca est dans la partie indépendante de la Moldavie, la messe est dites en Russe et en Roumain. Puis, nous trouvons une place devant le parvis de l’église, tous les villageois sont rassemblés en cercle. Devant eux, il pose un panier rempli de nourriture sur lequel ils posent une bougie.

 

Le pope sort alors de l’église, il bénit les villageois et les paniers garnis. Enfin, nous rentrons chez nous, il est 4h00 du matin mais la nuit n’est pas finie. En effet, à présent la tradition veut que l’on passe à table. Pour manger les œufs, il y a un rituel, il faut cogner les œufs l’un contre l’autre en disant : « Hristos a înviat » (Christ est revenu) l’autre personne nous répond alors « Înviat într-adevăr » (Il est vraiment revenu). Ce petit jeu durera toute la semaine.

 

Dimanche, c’est repos et à nouveau repas en famille. Le lundi, la famille se rend au cimetière pour nettoyer les tombes des proches.